Échographie et doppler

Echographie et Doppler

 

shutterstock_151358057bis 

L’échographe ou imagerie par ultrasons existe depuis les années 1970. Elle permet un diagnostic rapide, simple, non agressif (sans douleur ni piqûre)  et efficace pour beaucoup de pathologies.
Elle utilise des faisceaux d’ondes ultrasonores de fréquence élevée, inaudibles, émis par une sonde et transmis dans les tissus. Ces sons se propagent à des vitesses différentes dans le corps en fonction des tissus qu’ils traversent. Ils se réfléchissent pour former une image de la région examinée.

 

 

 

Une analyse de ces informations permet de reconstituer une image en coupe de la région examinée. Le renouvellement de ces images plusieurs fois par seconde permet d’obtenir une image dynamique, où l’on voit en continu l’organe balayé par la sonde, ou les mouvements à l’intérieur du corps. Elle est est un moyen utile d’examiner de nombreux organes internes du corps comme la thyroïde, le foie, la vésicule biliaire, la rate, le pancréas, les reins et la vessie. Elle permet également d’explorer les seins, l’utérus et les ovaires chez la femme, ou la prostate chez l’homme.
L’échographie peut être couplée à une sorte de radar pour l’étude des vaisseaux et permettre de voir la circulation sanguine (Doppler).
L’échographie n’emploie pas de radiations ionisantes (rayons X).    

 

 

Où réalise t-on ces examens ?
Echographie de hanche chez un nouveau né

Echographie de hanche chez un nouveau né

Notre groupe est équipé dans chacun de ces centres d’un ou plusieurs appareils d’échographie de dernière génération, pouvant effectuer tous les examens, y compris les Doppler.
Le centre situé à la clinique Notre Dame d’Espérance, orienté dans l‘imagerie de la grossesse possède un échographe ultra-moderne, capable de produire des images en 3 dimensions nécessaires dans l’analyse de la face chez le foetus.    

 

 

Déroulement de l’examen

Vous serez allongé dans une pièce sombre pour faciliter la lecture des images. Un gel (à base d’eau, ne tachant pas et non allergénique) sera appliqué sur la peau pour permettre la transmission des ultrasons. L’examen fournit des images en mouvement, contrôlées sur un écran.  

 

  • Echographie abdominale
    Echographie hépatique et du rein droit

    Echographie hépatique et du rein droit

Vous devrez être à jeûn depuis 3 h avant votre RDV, mais vous pouvez prendre normalement vos médicaments habituels avec un verre d’eau. L’exploration nécessitera souvent de suspendre la respiration pendant quelques secondes.  

 

  • Echographie pelvienne

Il vous est souvent demandé de vous présenter la « vessie pleine »; dans ce cas, n’urinez pas pendant 2 h avant l’examen ou si vous avez uriné, buvez 4 verres d’eau 1 h avant.

 

Pour être en contact immédiat avec la région examinée et améliorer la qualité des images, on peut vous proposer de placer une sonde recouverte d’une protection stérile dans le rectum ou le vagin.  

 

 

Faut il injecter un produit ?

Dans la très grande majorité des cas, l’examen est réalisé sans injection (piqûre). L’injection par intra-veineuse d’un produit à base de microbulles est exceptionnelle (échographie de contraste avec Sonovue®) et ne se réalise qu’au Centre d’Imagerie de la Clinique Saint-Pierre.  

 

 

Quelles sont les limites de l’échographie ?
Echographie du sein

Echographie du sein

  – Les ultrasons ne passent pas à travers l’air ; par conséquent, les structures gazeuses et osseuses sont des obstacles à l’exploration échographique. – L’exploration en échographie est limitée en profondeur et les structures plus profondes peuvent ne pas être visibles.    

 

 

Il n’existe pas de contre-indication à l’échographie.