EOS

 

Le Centre Catalan d’Imagerie s’est équipé en décembre 2016 d’un système d’imagerie révolutionnaire de la colonne vertébrale et des membres inférieurs, unique dans le département et ceux limitrophes : le système EOS.

Seuls 45 machines sont installées en France dont 20 en libéral (les plus proches étant celles du CHU de Montpellier et de Toulouse)

 

Présentation :

EOS est un système d’imagerie très basse dose (micro dose), application directe des travaux du français Georges Charpak, prix Nobel de Physique en 1992, permettant une imagerie corps-entier très peu irradiante.

Un logiciel spécifique est utilisé pour traiter les images obtenues et reconstruire en 3 dimensions la colonne et/ou les membres inférieurs afin d’obtenir des mesures semi-automatiques très précises.

 

 

 

 

 

coradix04

 

 

Les intérêts sont multiples :

 

    • Réduction très significative de la dose reçue: Une radiographie de la colonne vertébrale avec EOS utilise 50 à 85 % de moins de rayons X qu’une radiographie standard et jusqu’à 95 fois moins qu’un scanner. Un examen du rachis ne correspond qu’à une semaine d’exposition naturelle aux rayonnements, ce qui en fait une méthode de choix chez les sujets jeunes, particulièrement sensibles aux effets indésirables de l’irradiation médicale.

 

 

 

    • Acquisition simultanée par balayage de 2 images, face et profil, du corps entier en position debout en moins de 20 secondes et modélisation en 3 Dimensions du rachis et des membres inférieurs.

 

 

 

    • Qualité d’image exceptionnelle (65 000 niveaux de gris), sans artefacts à cause des prothèses et non limitée par les ceintures (épaule, hanche).

 

 

 

    • Aucun agrandissement ni assemblage d’images pour des mesures précises et parfaitement reproductibles, indispensables avant toute planification chirurgicale.

 

 

Chaque jour nous sommes exposés à de faibles niveaux de rayonnement naturel provenant de notre environnement. De plus, les niveaux d’irradiation provenant de sources artificielles, comme les appareils d’imagerie médicale, ont augmenté au cours des vingt dernières années. Par conséquent, l’exposition moyenne d’un individu et les risques associés à cette exposition ont également augmenté. Les enfants sont particulièrement sensibles aux effets indésirables de l’irradiation médicale EOS imaging répond à cette problématique grandissante par sa technologie unique d’imagerie à faible dose (micro dose).

 

Ce système est actuellement la méthode de référence pour le diagnostic et le suivi des anomalies de la statique rachidienne (scolioses), surtout chez les jeunes chez qui il permet, au prix d’une exposition minime, une mesure automatisée des angles, avec une reproductibilité et une qualité d’images inégalées.

 

Chez les personnes plus âgées, l’intégration de la statique du rachis à celle du corps entier (membres inférieurs) constitue un avantage majeur.

 

La modélisation 3D et les mesures précises (angle de rotation, longueurs des os…) font de cet outil un examen indispensable avant toute mise en place d’une prothèse de hanche ou de genou. Pour la plupart des chirurgiens, EOS est désormais devenu l’imagerie de première intention pour ces mesures précises, semi-automatiques, réalisées debout, et permettant d’accéder notamment aux paramètres pelviens, véritable carte d’identité personnalisée de la statique du patient.

 

Elle permet par ailleurs le suivi et le diagnostic d’éventuelles complications.

 

 

03

 

 

Déroulement de l’examen :

 

Cet examen EOS ne nécessite aucune préparation.

 

Il est seulement nécessaire de rester debout sans mouvement pendant la phase d’acquisition (10 à 20 secondes).

 

Le système est très large sans inquiétude y compris pour les claustrophobes.

 

Le patient se place debout dans une cabine ouverte au centre de la machine. Il doit rester immobile pendant le passage de deux tubes à rayons X et de deux détecteurs situés dans les parois de la machine. On obtient simultanément des images de face et de profil, de la tête aux pieds. La machine fera un petit peu de bruit, mais à aucun moment ne vous touchera et vous ne sentirez rien.

 

04

 

L’acquisition des images est terminée en 10 à 20 secondes. Elles sont disponibles immédiatement.

Le manipulateur en radiologie et le radiologue travaillent ensuite sur les images afin de fournir des images en 3 dimensions et des mesures précises, semi-automatiques de différents éléments anatomiques essentiels.

Tarif

Bien qu’étant une technique innovante, un examen EOS n’est pas plus cher qu’une radiographie standard de la colonne vertébrale (tarif identique fixé par la sécurité sociale). Il est entièrement remboursé.