Radiologie interventionnelle

Radiologie vasculaire et interventionnelle

 

Scanner

Angioscanner de l’aorte abdominale. Etude d’une prothèse de l’aorte mise en place par voie artérielle (interne).

Infiltration lombaire sous repérage scanner (espace foraminal).

Infiltration lombaire foraminale sous repérage scanner. Clinique Notre Dame d’Espérance.

 

 

Angiographie de la carotide interne. Etude de la vascularisation cérébrale.

Angiographie de la carotide interne. Etude de la vascularisation cérébrale.

 

 

La Radiologie Interventionnelle comprend toutes les procédures ayant pour but le traitement ou le diagnostic d’une affection, réalisées par un médecin radiologue, sous contrôle d’un moyen d’imagerie (fluoroscopie, échographie, scanner, IRM).

 

 

shutterstock_206449522bis

Le guidage de toutes ces interventions par l’imagerie confère aux gestes une précision jusqu’ici inégalée, y compris lorsqu’ils sont effectués en profondeur et en particulier quand ils se déroulent dans des zones à risque élevé.
Dans certains cas, elles représentent une alternative aux traitements chirurgicaux, permettant au patient de bénéficier d’un traitement présentant de moindres risques.

 

 

 

Les voies d’abord utilisées n’entraînent que peu de traces, de nombreuses procédures pouvant être envisagées dans le cadre d’une prise en charge ambulatoire. L’anesthésie est nécessaire pour la quasi totalité des actes, en particulier dans le cadre des applications thérapeutiques. Ses modalités sont variables selon les gestes : anesthésie locale, sédation, anesthésie générale.  

 

 

Au scanner, la radiologie interventionnelle représente :    

 

  •     à visée diagnostique : toutes les procédures biopsiques nécessitant un repérage spatial précis (poumon, os, ganglions profonds, pancréas, foie, tissus mous)

  •     à visée thérapeutique :

– Drainage d’abcès ou de collections (empyème thoracique, abcès abdomino-pelvien post-opératoire, appendiculaire, sigmoïdien…)

– Infiltrations rachidiennes (foraminale, articulaire postérieure, inter-épineuses…)

– Discectomie laser en cas d’hernie discale

– Neurolyse per-cutanée permettant un traitement antalgique efficace des douleurs chroniques et rebelles d’origine néoplasique (neurolyse splanchnique et coeliaque dans le cadre d’un cancer du pancréas…)

 

Le champ d’application de la radiologie interventionnelle en cancérologie est vaste. Outre les circonstances citées, elle comprend aussi les destructions locales des tumeurs par chimio-embolisation intra artérielle, les embolisations d’hémostase (fibrome utérin, hémorragie de la délivrance, hémorragies digestives ou bronchiques, les embolisations néo-adjuvantes (embolisation portale rendant possible l’exérèse chirurgicale d’une tumeur du foie, embolisation rénale ou osseuse avant chirurgie pour des lésions hypervascularisées), le traitement des sténoses urétérales, coliques basses, des voies biliaires ou vasculaires par dilatation, mise en place de stents ou de prothèses.

 

Ces procédures d’imagerie par acte de radiologie interventionnelle ou de cardiologie interventionnelle, sont réalisées en salle d’imagerie à la Clinique Saint-Pierre par ces mêmes radiologues.

 

La radiologie interventionnelle représente une activité importante et précieuse sur le territoire national comme le précise le rapport récent de l’Institut National du Cancer. Elle s’inscrit de plus en plus et durablement dans des perspectives curatives de la maladie, que ce soit par l’efficacité propre de ses méthodes ou dans le cadre de traitements combinés de la maladie cancéreuse. Il s’agit aujourd’hui d’un champ majeur d’innovation, au recouvrement de l’imagerie et de la chirurgie, de la technologie et de la science, et qui répond à une forte demande sociétale d’aller vers des traitements de plus en plus efficaces, moins pénibles et moins coûteux.  

 

Cette compétence quasi unique dans le département est permise par une équipe de radiologues dynamiques, soucieux de se former aux dernières techniques et avancées scientifiques ainsi que par leur forte implication dans les réseaux de santé et notamment oncologique.

Ces actes nécessitent au préalable une consultation pour vous informer du déroulement de l’examen.